Les cinq ministères

CHAPITRE I : LES COLLECTES POUR LES CHRETIENS 1 corinthiens 16 : 1-4  « Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi comme je l’ai ordonné aux églises de la Galatie. Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra selon sa prospérité, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour recueillir les dons. Et quand je serai venu, j’enverrai avec des lettres, pour porter vos libéralités à Jérusalem, les personnes que vous aurez approuvées. Si la chose mérite que j’y aille moi-même, elles feront le voyage avec moi. » Les premiers chrétiens faisaient les collectes, pas pour construire les bâtiments de prière mais pour soutenir les pauvres.  Donc les collectes, c’est pour aider les chrétiens. Ainsi, dans tous lieu ou vous vous réunissez, faites des collectes comme l’a ordonné l’apôtre Paul, afin d’aider les pauvres, les orphelins, les veuves. 2 corinthiens 8 : 1 « Nous vous faisons connaitre frères, la grâce de Dieu qui s’est manifestée dans les églises de la Macédoine à travers la grande épreuve de leur affliction. Leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part.  Ils ont, je l’atteste, donné volontairement de leurs moyens et même au-delà de leurs moyens, nous demandant avec de grandes insistances la grâce de prendre part à l’assistance destinée aux saints ». Nous venons de lire 2Cor.8 1-4, mais vous pouvez continuer jusqu’au verset 24, Paul demande avec insistance de prendre part à la libéralité destinée aux saints. 2 corinthiens 9 : 1-14 : « Il est superflu que je vous écrive touchant l’assistance destinée aux saints, je connais en effet, votre bonne volonté, dont je me glorifie auprès des macédoniens, en déclarant que l’Achaïe était prête depuis l’année dernière, et ce zèle de votre part a stimulé le plus grand nombre ». Paul dit ici qu’on doit donner volontairement, vous pouvez continuer la lecture jusqu’au verset 14. Vous verrez que Paul cite les passages de l’ancien testament, au verset 6 Paul dit « sachez le, celui qui sème peu moissonnera peu, celui qui sème en abondamment moissonnera abondamment, que chacun donne selon qu’il l’a résolu dans son cœur sans tristesse ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie Proverbes 11 : 24-26. « Tel qui donne libéralement devient plus riche, tel qui épargne à l’excès ne fait que s’appauvrir ». L’ancien et le nouveau testament attestent que si tu donnes avec libéralité tu deviens plus riche. Proverbes 19 : 17   « Celui qui a pitié de l’indigent prête a l’Eternel qui lui rendra selon ses œuvres ». Donc un chrétien sauvé doit savoir que lui et tous ses biens appartiennent à l’eternel, et il doit penser à aider ses frères et sœurs comme recommande Paul. Hébreux 13 : 16 « Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir ». Une grande récompense attend ceux qui vont accomplir cette parole. C’est-à-dire que si vous payez la libéralité vous aurez une grande récompense quand Jésus-Christ viendra, mais si vous ne le faites pas, vous n’aurez pas de récompense. La chrétienté n’a pas des sacrifices à faire, Paul dit que c’est la libéralité qui est son sacrifice. Romains 15 : 25-27 « Maintenant je vais à Jérusalem pour le service des saints ». Vous pouvez lire jusqu’au verset 27. Les collectes étaient très importantes dans la première église, aussi Paul se déplace-t-il lui-même à Jérusalem pour, comme il le dit lui-même le « service des saints » Nous aussi nous devons faire comme lui si nous avons le même esprit. Galates 2 :10 Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres ce que nous j’ai eu bien soin de faire. Paul part à Jérusalem pour voir les apôtres Pierre et Jean et exposer son évangile. Ces derniers trouvent que ce qu’il enseignait était bon, ils lui recommandèrent seulement de se souvenir des pauvres. Donc un bon serviteur de dieu doit se souvenir des pauvres. Si vous êtes un serviteur de Dieu et ne donnez pas les enseignements comme Pierre, Paul, jacques et jean, vous êtes à coté de la vérité. 1 Jean 3 : 17 « Si quelqu’un possède les biens du monde et que voyant son frère dans le besoin et qu’il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeurera-t-il en lui ? » Pour l’apôtre Jean, le commandement nouveau que Jésus nous a donné, c’est l’amour, et nous sommes tous d’accord avec lui. Celui qui possède les biens du monde doit savoir que c’est Dieu qui les lui a donnés pour aider ses frères et sœurs et que ce n’est pas par sa propre force qu’il les possède. Donc il doit partager avec les autres. Jacques 1 : 26-27 « Si quelqu’un pense être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine, la religion pure et sans tache devant Dieu notre père consiste à visiter les orphelins et les veuves et les veuves dans leur affliction et à se préserver des souillures du monde. » Jacques veut dire qu’une bonne église doit soutenir les orphelins et les veuves. Actes 11 : 27-30 « En ces temps là, des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche, l’un d’eux nommé Agabus se leva et annonça qu’il y’aurait une grande famine sur la terre. Elle arriva en effet sous Claude. Les disciples décidèrent d’envoyer chacun selon ses moyens, un secours aux frères qui habitaient la Judée. Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et Saul. Nous avons vu plusieurs passages qui montrent que les premiers chrétiens prenaient au sérieux l’assistance destinée aux saints. Nous aussi nous devons faire de même, mais nous remarquons aujourd’hui dans les sectes ou soi disant églises, que chaque jour on cotise, on donne et on ne sait pas à quoi sert tout cet argent ni où il va. C’est la fausse doctrine. Si donc vous vous trouvez dans un lieu où règne un système qui n’est pas la doctrine des apôtres, sortez vite de là et revenez à la doctrine des apôtres. CHAPITRE II. DONS VOLONTAIRES AUX ENSEIGNANTS Gal 6 : 6. « Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne ». Suite à mon premier livre où je disais que les chrétiens ne doivent plus payer la dîme, plusieurs personnes posent des questions pour savoir si la dîme n’est pas payée comment vivront les pasteurs ? Nous aussi nous leur posons cette question : Pierre, Paul, Jacques, Jean, Timothée et Tite qui n’ont jamais pris la dîme des premiers chrétiens, comment donc vivaient-t-ils ? La réponse est celle-ci : Ils vivaient avec les dons volontaires. Que celui qu’on enseigne fasse part à celui qui l’enseigne. Ici il y’a l’enseignant et l’enseigné. L’enseignant n’a pas de salaire à chaque fin de mois, mais il vit avec les dons volontaires. Si l’enseigné possède un commerce, s’il possède un champ, il devra donner à l’enseignant sa part, et ainsi de suite pour ce qui est des salariés, hommes d’affaires, propriétaires d’usines, etc. bref toutes les catégories de travailleurs doivent faire part de tous leurs biens à celui qui les enseigne. Donc si vous rencontrez un chrétien qui a compris que la dîme ne se paye pas, demandez-lui s’il a aussi compris qu’il doit faire part de tous ses biens à celui qui l’enseigne. S’il ne le fait pas, dites-lui de le faire dès maintenant. 1 corinthiens 9 : 7-14. « Qui jamais est engagé dans une armée à ses propres frais. Qui est ce qui plante une vigne et qui n’en mange pas le fruit ? Quin est ce qui fait paître un troupeau et ne se nourrit pas du lait du troupeau ? Ces choses que je dis, n’existent-elles que dans les usages des hommes ? La loi ne les dit-elle pas aussi Car il est écrit dans la loi de moïse : Tu n’emmuselleras point le bœuf quand il foule le grain. Dieu se met-il en peine des bœufs, ou parle-t-il uniquement à cause de nous ?  Oui, c’est à cause de nous qu’il a été écrit que celui qui laboure doit labourer avec espérance, et celui qui foule le grain doit fouler avec l’espérance d’y avoir part. Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels ? » Paul écrit la lettre aux corinthiens environ en l’an 56 après Jésus-Christ quand il était à Ephèse. Certains corinthiens l’accusent de ne pas être apôtre, d’autres qu’il est faible. Aussi Paul refuse-t-il de prendre leurs biens car ils étaient des chrétiens charnels. Ils ont oublié que c’est Paul qui a implanté l’église. Au chapitre 9.1, Paul demande aux corinthiens s’il n’est pas apôtre. Au verset 14, Paul déclare quelque chose d’important « de même aussi le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’évangile de vivre de l’évangile ». Donc si nous vivons de l’évangile nous ne commettons pas de péché, car c’est une recommandation de l’eternel. 2corinthiens 11 : 8-9. « J’ai dépouillé d’autres églises, en recevant d’elles un salaire pour vous servir. Et lorsque j’étais chez vous et que me suis trouvé dans le besoin, je n’ai été à la charge de personne ; car les frères venus de Macédoine ont pourvu à ce qui me manquait. En toutes choses je me suis gardé de vous être à charge et je m’en garderai ». Paul préfère ici prendre les dons des macédoniens au lieu de ceux des corinthiens, car ces derniers n’ont rien compris. Ce sont des personnes remplis d’orgueil, ils ne savent pas que c’est grâce à Paul que la parole du salut est arrivée chez eux. Ils se sont mis à l’accuser et à le juger. Paul leur dit dans 1corinthiens 4:18 que « quelques-uns se sont enflés d’orgueil comme si je ne devais pas aller chez vous. Mais j’irai bientôt chez, si c’est la volonté du Seigneur Paul dit ; j’irai vous voir si c’est la volonté de Dieu, car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles mais en puissance et je connaîtrai non les paroles mais la puissance de ceux qui sont enflés ». 2corinthiens 10 :7. « Vous regardez à l’apparence ! Si quelqu’un se persuade qu’il est de Christ, qu’il se dise bien en lui-même que, comme il est de Christ, nous aussi nous sommes de Christ ». Voici les frères qui vivent dans l’ignorance, ils sont chez eux, Paul leur a apporté le salut, au lieu de s’allier derrière lui pour travailler, ils sont trompés par le diable et se glorifient d’être sauvés et vont même jusqu’à renier l’apostolat de Paul, or l’apostolat de Paul a été confirmé par Dieu et par les hommes. Aussi Paul refuse-t-il de prendre leurs dons. Certaines personnes ignorantes citent chaque jour 2 Thessaloniciens 3 : 6-8 affirmant que Paul lui-même dit ici n’avoir mangé gratuitement le pain de personne. Or qui sont les Thessaloniciens ? Paul écrit cette lettre en l’an 51, combien de temps Paul met-t-il à Thessalonique ? Selon Actes 17 :1, trois semaines, c’est-à-dire 21 jours, et il a quitté la ville à cause de la persécution. S’il y mettait plus longtemps, il aurait pris leurs dons puisque les chrétiens de Thessalonique ne sont pas come ceux de Corinthe. Vous voyez donc que comme il na pas duré à Thessalonique, il n’avait pas encore fini de manger ce qu’il avait apporté de Thyatire (Actes 16 : 13) quand il dût quitter la ville à cause de la persécution. Frères et sœurs ! Nous vous exhortons à faire des dons volontaires à celui qui vous enseigne selon 1corinthiens 9 :15, Paul dit même que c’est un droit. Philippiens 4 :18. Nous avons vu que les Philippiens envoyaient les dons à Paul parce qu’ils reconnaissaient son ministère, ils ne sont pas rebelles comme les corinthiens. 1Timothée 6 : 17. Paul dit à Timothée de recommander aux riches du siècle présent de ne pas être orgueilleux et de ne pas mettre leur espérance dans les richesses incertaines, mais de les mettre en Dieu. Nous voulons réveiller la conscience des frères et sœurs riches au milieu de nous de mettre leur espérance en Dieu, car s’ils la mettent hors de Dieu, la bible dit dans Apocalypse 13 : 17 « le jour vient où vous ne pourrez plus acheter ni vendre sans avoir la marque de la bête ». Donc vous devez faire l’œuvre du Seigneur avec votre argent et ne pas le placer dans les banques. C’est pour cela que notre Seigneur Jésus-Christ voyant ce qui va arriver, à savoir la marque de la bête, dit-t-il dans Mattieu 3 : 19 « Ne vous amassez pas de trésor sur la terre ou la teigne et la roille détruisent et où les voleurs percent et dérobent, mais amassez-vous des trésors dans le ciel ou la teigne et la rouille ne détruisent point et ou les voleurs ne percent ni ne dérobent, car là où est ton trésor, là est ton cœur ». Que sont la teigne et la rouille ? C’est l’antichrist, c’est-à-dire la bête. Qui est le voleur, toujours lui. Vous devez savoir que nous sommes dans les derniers jours, et que l’antichrist vient bientôt. Ne dit pas que tu ne le verras pas, prépare-toi, prends garde et met ton argent à la disposition de l’œuvre du Seigneur. Tu ne perdras pas ta récompense. C’est pourquoi Jésus-Christ dit dans Luc : 16.9 que nous devons nous faire des amis avec les biens injustes pour qu’ils nous reçoivent dans les tabernacles éternels quand elles viendront à nous manquer. Si donc vous n’avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables. Les richesses véritables que Dieu nous donne c’est le Saint-Esprit qui ne peut ni périr, ni être détruit, ni être dérobé. Mais les richesses injustes que sont les biens de ce monde passent, aussi dois-tu mettre ton trésor dans le ciel, c’est-à-dire en Dieu, car là où est ton trésor, là sera ton cœur. Actes 28 : 8 -10. Paul ne refusait pas les dons dans toutes les villes où il allait. Nous avons vu qu’il a prié et que Dieu a guéri beaucoup de malades. On leur a ainsi fait des dons ailleurs qu’ils ont acceptés. Mais comme à Corinthe des faux frères l’accusaient, il a refusé leurs dons. Philémon 2 : 2. Paul dit à Philémon de lui préparer un logement quand il viendra lui rendre visite, car il savait que Philémon avait bien compris ce qui concernait la récompense dont parle le Maître dans Matthieu 10 : 41-42.

  En conclusion, les collectes pour les chrétiens et les dons volontaires aux ministres comportent une grande récompense. Que Dieu nous aide à mettre cela en pratique au nom de notre Seigneur Jésus-Christ !

CHAPITRE III  LES CINQ MINISTERES

   Aujourd’hui le désordre règne à propos des cinq ministères. Aussi avons-nous voulu apporter un éclairage sur ce point en nous basant sur la doctrine des apôtres. Ephésiens 4 : 11. « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autre comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs »   1/ Qu’est ce qu’un apôtre ? C’est celui qui pose le fondement. Ici il nous est dit qu’il a donné les uns comme apôtres, c’est-à-dire que c’est un ministère et non pas un titre. Aujourd’hui nous voyons des soi disant apôtres, c’est-à-dire des gens qui prennent le titre mais sans le ministère. Un apôtre est quelqu’un qui n’est pas fixe en un endroit mais qui va de ville en ville et de pays en pays pour poser le fondement. Or comme le fondement a déjà été posé selon 1corinthiens 3 : 10, il n’y a plus d’apôtres fondateurs de nos jours, mais on peut avoir des apôtres bâtisseurs. Les fondateurs sont Paul et Pierre, nous nous sommes les apôtres des derniers temps, les bâtisseurs. Si donc quelqu’un est assis dans une ville où il dirige une ou plusieurs églises, il n’est pas apôtre. Montrez-moi dans la bible où il y’a eu quelqu’un dirigeant une ou plusieurs assemblées dans une même ville et se disant apôtre. 2 corinthiens 11 : 13. « Ces hommes-là sont des faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ ». 2/ Qu’est-ce qu’un prophète ? Aujourd’hui on voit des faux prophètes partout qui ne prophétisent que la prospérité et les bénédictions physiques et matérielles. Ils ne sont pas dans la doctrine des apôtres. On ne peut plus aujourd’hui appeler quelqu’un prophète, mais plutôt quelqu’un ayant le don de prophétie. Il n’y a plus de prophètes fondateurs car le fondement a déjà été posé selon  Ephésiens 2 : 20 « Vous avez été édifié sur le fondement des apôtres et des prophètes. Nous voyons donc que les apôtres et les prophètes sont les fondateurs : Actes15 : 32 «  Jude et Silas qui étaient eux-mêmes prophètes les exhortèrent et les fortifièrent par plusieurs discours ». Le prophète n’est pas fixe en un lieu. Maintenant il n’y a plus de prophètes fondateurs mais des prophètes bâtisseurs. Donc si vous êtes dans un lieu et quelqu’un se déclare apôtre ou prophète, vérifions s’il bâtit sur le fondement des apôtres et prophètes du Nouveau Testament à savoir Christ  ou s’il pose un autre fondement. Sinon sortez vite de là ! 3/ Qu’est ce qu’un évangéliste ? L’évangéliste travaille sous l’ordre de l’apôtre comme Timothée, Tite et Philippe. Il fait aussi une œuvre internationale mais aujourd’hui on voit que c’est un pasteur qui établit l’évangéliste. Or selon l’ordre établi ici, l’évangéliste est plus important que le Pasteur. Si vous êtes dans un lieu ou c’est le pasteur qui établi l’évangéliste, quittez rapidement ce lieu car c’est de la fausseté qu’on vous y enseigne. Son rôle est d’apporter la bonne nouvelle aux incrédules et pécheurs. 4/ Qu’est ce qu’un Pasteur ? Le mot pasteur se trouve une fois dans la bible (Ephésiens 4 :11). En fait pasteur, ancien, évêque signifient la même chose. C’est l’apôtre ou l’évangéliste qui établit l’ancien ou évêque, pasteur. On remarque aujourd’hui qu’il y’a des gens qui se lèvent et se donnent le titre de pasteur sans qu’un apôtre ou un évangéliste les ait établis. C’est la fausseté. Le pasteur est chargé de veiller sur l’église que l’apôtre ou l’évangéliste ont laissée entre ses mains (Actes 20 : 17-29).  Pour être pasteur ou évêque et ancien, c’est un appel, on ne va pas à l’école biblique pour être pasteur. Je vous affirme que tous ceux qui sont devenus pasteurs grâce à un diplôme délivré par une école biblique, sont les pasteurs des hommes, mais pas de Dieu. Car dans la bible personne n’est jamais devenu pasteur en allant à une école biblique. Dans Genèse 2 : 15, l’Eternel prit Adam et le plaça dans le jardin d’Eden. Dans Genèse 6 : 13, c’est Dieu qui a dit à Noé de construire une arche. Dans Genèse 12 : 1, c’est Dieu qui appelle Abraham à quitter la maison de son père. Dans Exode 3 : 10 c’est Dieu qui envoie Moïse parler à Pharaon. Dans Malachie 3 : 1, c’est Dieu qui envoie Jean-Baptiste préparer le chemin de Christ. Luc 6 : 13, 1Pi 1 : 1 ; Pierre était l’apôtre de Jésus-Christ car c’est lui qui l’a appelé. Actes 9 : 15, Galates 1 : 1 ; Paul était apôtre par Jésus-Christ et non de la part des hommes. Avez-vous dans la bible quelqu’un qui se soit proclamé homme de Dieu sans un appel de Dieu ? Non ! 5/ Qu’est ce qu’un Docteur ?        C’est un enseignant, Romains 12 : 6, «  Que celui qui a le don d’enseigner s’attache à son enseignement ». Dans 1corinthiens14 : 25, Paul l’appelle l’instruction. Mais en réalité tous les cinq ministres enseignent. Un apôtre peut en même temps être aussi ancien comme Jean (2Jean 1 : 1), ou Pierre (1Pierre 5 : 1) et Jacques (Actes 21 : 17).

 CHAPITRE IV.  IMPOSITION DES MAINS

  Nous croyons que ceux que Dieu a appelés comme apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs, docteurs, doivent recevoir l’imposition des mains avant de commencer le travail. On remarque aujourd’hui des hommes qui se disent apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs, et docteurs, sans l’imposition des mains. Or l’imposition des mains doit suivre l’appel et doit être fait selon les principes bibliques. Il existe trois impositions des mains :

  1. l’imposition des mains pour te recommander à Dieu, c’est-à-dire pour choisir quelqu’un comme pasteur, diacre, apôtre ou évangéliste.
  2. l’imposition des mains à quelqu’un qui est malade pour la guérison.
  3. l’imposition des mains à quelqu’un pour qu’il reçoive le don du Saint-Esprit.
  1. L’imposition des mains pour l’appel

Prenons l’exemple de l’apôtre Paul dans Actes 13 : 3 «  Après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains et les laissèrent partir ». Ainsi pour le choix des pasteurs : Actes 14 : 23, « ils désignèrent des anciens dans chaque église. Après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur en qui ils avaient cru » ; dans  Tite 1 : 5,  Paul dit à Tite d’établir dans anciens dans chaque ville. Pour le choix des diacres : Actes 6 : 6. « Ils les présentèrent aux apôtres qui après avoir prié leurs imposèrent les mains. Tous ces passages que nous venons de lire nous montrent que les apôtres, anciens et diacres ne vivaient pas dans le désordre, mais suivaient des règles bien établies. Au contraire de ce qui se passe aujourd’hui.  Donc si quelqu’un se déclare pasteur, demandez-lui quel apôtre appelé par Dieu comme Paul lui a imposé les mains. Le grand Paul lui-même a reçu l’imposition des mains par les autres apôtres. Ou bien demandez-lui évangéliste mandaté par un apôtre comme Paul a mandaté Tite (Tite 1 : 5) lui a imposé les mains. Que Dieu vous aide à revenir à la doctrine des apôtres. L’imposition des mains aux malades Marc 16 : 17. « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris ». L’imposition des mains aux malades peut être faite par tous ceux qui croient. Jésus-Christ n’a pas réservé cela à une catégorie de personnes. L’imposition des mains pour recevoir le Saint-Esprit Aucun homme aujourd’hui n’a le droit d’imposer les mains à quelqu’un pour qu’il reçoive le Saint-Esprit. Cela était réservé uniquement à l’apôtre Pierre, l’apôtre des juifs et à l’apôtre Paul, qui est l’apôtre des païens. On voit aujourd’hui des gens qui essaient de les imiter et trompent les autres en leur disant qu’ils leur donnent le Saint-Esprit. Cela est faux, Pierre avait fait l’imposition des mains une seule fois durant son ministère (actes 8 :14). Les apôtres qui étaient à Jérusalem ayant appris que les samaritains avaient la parole Dieu, envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci arrivés chez les samaritains, prièrent pour eux afin qu’ils reçoivent le Saint-Esprit, car il n’était encore descendu sur aucun d’eux, ils avaient seulement été baptisé au nom du Seigneur Jésus. Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains et ils reçurent le Saint-Esprit. Dieu voulait confirmer à Pierre qu’il était l’apôtre des juifs. Cela n’est arrivé qu’une seule fois dans le ministère de Pierre. Actes 19 : 6 « Lorsque Paul leur eu imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux ». Dieu voulait également par là confirmer que Paul était l’apôtre des païens. Voilà  la confusion dans Actes 9 : 17, «  Ananias sortit et lorsqu’il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul en disant : Saul, le Seigneur Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli de Saint-Esprit ». Actes 9 : 18, « au même instant ils tombèrent de ces yeux comme des écailles, il recouvrit la vue et il fut baptisé ». Paul dit dans Galates 3 :1-5 que le Saint-Esprit est reçu par la foi, donc vous les faux pasteurs, faux prophètes, faux docteurs qui trompent les gens en les flattant que vous leur donnez le Saint-Esprit., qui vous a donné ce pouvoir ? Timothée, Philippe, Tite n’avaient pas ce pouvoir, c’est Pierre et Paul qui l’avaient, repentez-vous donc et revenez a la doctrine des apôtres. Que Dieu vous aide à la faire !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>